Un enfant dit « précoce »

Je viens dans cet article faire part de mon témoignage en tant que mère d’enfant « précoce », autrement dit, à haut potentiel, ou surdoué, ou encore « zèbre »*…

Et surtout du fait que le diagnostic a permis d’adapter ma relation éducative à lui et de déjouer l’installation de troubles associés, notamment un trouble de l’opposition et troubles anxieux.

Dès tout petit, mon fils interpellait mon entourage par son éveil et sa vivacité d’esprit. Il était très présent, attentif, mais aussi agité et tenace sur ses idées… Aussi, me renvoyait-on « Fais attention où tu vas le mettre à l’école, sinon, il va s’ennuyer », « sois vigilante à lui », « aide-le! »

Je voyais bien que mon fils était particulièrement éveillé. . Pour exemple, il connaissait toutes les lettres de l’alphabet et les chiffres à deux ans à peine. Mais je ne savais pas bien ce que je pouvais faire de plus que ce que j’avais déjà mis en place : je l’avais inscrit à une école maternelle de pédagogie active, afin que son rythme d’apprentissage soit respecté et qu’un cadre bienveillant lui soit apporté… Que faire de plus pour lui ?

Mais quand une amie m’a alertée sur l’anxiété qu’elle ressentait chez lui, j’ai choisi de mieux comprendre ce que vivait mon fils. Et ce fut là le point de départ d’un processus d’accompagnement adapté qui a bel et bien permis à mon fils de grandir harmonieusement.

La révélation du haut potentiel intellectuel

Mon fils avait alors quatre ans et la prise de conscience qu’il souffrait d’une certaine anxiété, m’a décidée à lui faire passer le test de WPPSI 4, afin d’avoir le diagnostic d’un spécialiste. Ce bilan neuro-psychologique a révélé certes un haut potentiel intellectuel, mais aussi une « suspicion de possibles troubles associés », tels que :

Trouble du déficit de l’attention : un déficit de l’inhibition latente (d’où une sollicitation par de multiples distracteurs), ce qui aurait pu engendrer de sérieuses difficultés d’apprentissage.
• Trouble du langage pragmatique : difficultés de compréhension de la partie implicite de la consigne, et plus largement dans nos échanges (d’où des relations de plus en plus tendues à la maison)

.

Autrement dit, ce bilan m’a alertée sur la possibilité d’un TDAH (Trouble du déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité). Il était effectivement tellement agité, à ne pas écouter ce qui lui était dit, casse-cou et volubile… Le spécialiste évoquait même la possibilité qu’il soit autiste Asperger, notamment parce qu’il craignait le bruit, l’agitation, restait à l’écart des groupes et qu’il était « monodiète » (il voulait manger toujours le même menu)…

Ce bilan fut un peu lourd à digérer dans un premier temps ! Aussi, m’en suis-je tenue à déjà mieux comprendre ce qu’engendrait concrètement le fait que mon fils ait un QI plus élevé que la moyenne. En quoi cela pouvait-il poser un réel problème ?

…et de ses conséquences moins connues !

Je me suis alors documentée sur les conséquences de la précocité chez l’enfant. Et j’ai compris que ce qui peut être vu comme un atout sur le plan intellectuel, entraînait aussi des difficultés notamment sur le plan de la gestion émotionnelle et de la communication.

Et soudain, tout faisait sens! Là où j’étais en difficulté dans ma relation avec cet enfant découlait des conséquences de ce haut potentiel…

Je voyais mon fils provocateur, rebelle, ne tenant pas en place, colérique… jusqu’à ce que j’identifie que son hypersensibilité entraînait une gestion plus difficile des émotions, ressenties de manière beaucoup plus intense.

D’où le besoin d’adapter son éducation

Aussi, ai-je accompagné mon fils à mieux accueillir ses émotions, notamment celle de la frustration! Mais aussi à accepter d’être moins perfectionniste et plus persévérant, à se sécuriser dans un cadre rassurant (à la fois ferme et bienveillant)…

Il a ainsi pu prendre confiance à la fois en lui, et dans notre lien, sachant que je cherchais à adapter mon positionnement pour que nous nous comprenions mieux.

Déjà au bout d’un mois, son comportement avait nettement changé : il n’était plus dans un trouble de l’opposition. J’avais intégré le fait que son manque de compréhension de l’implicite notamment engendrait beaucoup de problèmes de communication entre nous. Aussi, expliciter les choses autrement et poser un cadre contenant ont permis à mon fils de se canaliser et de se sentir mieux compris et soutenu.

Finalement, un an et demi après, j’ai la joie de voir mon fils épanoui et ouvert aux autres.

Un accompagnement parental spécifique

Mais j’ai constaté que si je n’avais pas pris au sérieux le fait que la précocité entraînait certaines difficultés, mon fils aurait très certainement installé ses comportements « inadaptés » ! Aussi, j’invite les parents d’enfants précoces à rechercher à établir l’accompagnement spécifique dont leur enfant a besoin, afin qu’il puisse s’intégrer au mieux dans ses relations aux autres ensuite.

C’est parce que ce chemin a été mien que je vous propose un accompagnement parental spécifique, afin de mieux cerner les besoins de votre enfant et de mieux comprendre son comportement…

Je vous propose un forfait pour 3 séances de coaching à l’issue desquelles vous aurez vos clés pour mieux vivre votre vie de famille « atypique » :
– en apprenant à mieux cerner et comprendre les besoins spécifiques de votre enfant extraordinaire,
– en organisant une parentalité qui réponde à la fois à vos besoins et à vos valeurs

Il s’agit d’instaurer un mode éducatif adapté, un accompagnement structurant et bienveillant, terreau fertile pour faire grandir et s’épanouir les merveilles que sont nos enfants !

Les parents aussi s’y retrouvent !

Agir efficacement sur l’interaction parents-enfants implique que l’on s’intéresse à tous les acteurs, adultes compris. Pour améliorer durablement l’harmonie du système familial dans son ensemble, nous travaillerons sur le bien-être des parents aussi. Le parcours de coaching vous permettra donc d’aborder le vécu intime de chacun et son écho chez les autres. Quand chaque membre de la famille se sent mieux, la famille se porte mieux. C’est un deal gagnant-gagnant, un cercle vertueux qui offre à chaque personne comme à l’ensemble un chemin de croissance heureuse.

*pour en savoir plus sur ces termes, allez voir https://www.revelaction.ovh/hypersensible-haut-potentiel-surdoue-zebre-precoce-kesako/?customize_changeset_uuid=484c0624-0475-4d54-bbc2-987f5d99bc81

close

Bonjour 👋 Ravie de te rencontrer.

Si les sujets abordés dans ce site te touchent, je t'invite à t''inscrire à la newsletter.

Pas de spam ici ! Consultez ma politique de confidentialité pour plus d’informations.

Tags:

2 commentaires

  1. Merci Karine pour ton témoignage.
    En effet, nous observons quelques fois, chez les très jeunes enfants, des affirmations de caractères fortes ou des prédispositions spécifiques dont les causes semblent si profondes qu’elles échappent à nos compréhensions limitées.
    Comme tu l’expliques, l’attitude de l’observateur bienveillant qui va expérimenter, s’adapter et dépasser ses propres limites permet de retrouver sa place d’éducateur aimant et joyeux.
    Bon courage et bonne continuation.
    Belle journée à toi et à tous tes proches.

    • Ton article est très intéressant Karine et ce travail se ressent vraiment auprès de ton fils. Je vous souhaite de nombreux moments de partage !
      Bonne journée à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prendre-rdv pour une séance indiivduelle

Karine Silvanie

https://calendly.com/silvanie-k/30min
06-74-95-38-95

À propos de ce site

Vous souhaitez un changement rapide et durable dans votre vie ?

Je vous propose un accompagnement alliant des techniques de coaching et de thérapies brèves :

Ainsi, vous allez mieux vous connaître et vous libérer de mécanismes inconscients qui vous freinent, vous bloquent, afin de vous créer une vie plus épanouie.

C’est en faisant évoluer simultanément toutes les parties de nous, qu’une réelle transformation peut s’installer durablement en soi. 

Nous avons parfois besoin d’un regard extérieur pour se voir tel que l’on est…